Transport

Diagnostiquer soi-même une voiture en panne

Diagnostiquer et réparer sa voiture

Un voyant reste allumé sur le tableau de bord ? Pas de panique. Toutes les voitures à compter des années 2000 sont équipées d’une prise OBD2, et cette prise révèle tous les défauts enregistrés par le véhicule.
Aujourd’hui grâce à nos smartphones et à l’évolution technologique il n’est plus nécessaire d’aller voir un garagiste pour relever les codes d’erreurs. Vous pouvez le faire chez vous et à volonté, pour quelques dizaines d’euros !

Quel est l’intérêt de diagnostiquer soi-même ?

L’intérêt est d’abord économique : vous ne payez pas de diagnostique chez un garagiste et vous pouvez connaitre la pièce en cause pour la changer vous-même. Entre les casses automobiles et les sites de vente de pièces auto en ligne, il y’a de vraies économies à faire.

L’autre point fort, c’est que cela vous apprends à connaitre votre voiture et même à moins gaspiller grâce aux pièces d’occasions par exemple.

Est-ce que c’est une bonne solution ?

Oui et non.
Si votre voiture est encore sous garantie constructeur, je ne recommande pas de vous lancer dans le “Do It Yourself”. Il est plus sérieux de faire suivre le véhicule chez le concessionnaire les 5 premières années.

C’est donc une bonne solution si votre voiture est d’occasion, non garantie et que vous avez un peu de temps pour apprendre à la connaître. Et cela reste à la portée de toutes et tous !

OBD2 : la porte d’entrée vers le cerveau de la voiture

Prise OBD2
Port OBD2

Le port OBD2 est généralement placé sous le volant ou à côté. Il est facile à trouver.
Le garagiste y branche sa valise de diagnostique afin de relever les codes d’erreurs enregistrés par l’ordinateur de la voiture. Grâce à ses codes d’erreurs, il devient aisé d’identifier la panne et les pièces en cause : injecteurs, FAP, batterie 12v, airbag, capteurs divers …

Même si l’ordinateur enregistre en mémoire les erreurs rencontrées, il ne peut pas pour autant tout savoir. Certaines pannes peuvent demander des recherches visuelles, et des tests pour comprendre l’origine du problème.

Grâce au progrès technologique, nous avons tous un micro ordinateur très puissant dans notre poche : un smartphone. Avec lui, il est possible de connaître les erreurs en détails sur la voiture.

Diagnostiquer ma voiture

Il vous faut pour cela :

  • 1 smartphone ou une tablette
  • 1 lecteur OBD2 – perso j’utilise celui-ci : Veepeak Mini OBD2
  • Une application smartphone telle que Torque Pro (payant), OBD Facile ou encore Dr.Prius spécialisé pour les Toyota et Lexus hybrides

Le lecteur OBD2 + l’application vous reviendrons à 50€ grand maximum.

Attention aux copies chinoises low-cost de lecteur OBD2. Elles sont légion sur le web et leur fiabilité est vraiment nulle. J’en ai fais l’expérience.

Une fois les codes d’erreurs relevés, une simple recherche internet apportera la réponse sur la pièce endommagée. Parfois des vidéos tutoriels YouTube pour changer la pièce existent. Il est dommage de s’en priver.

Changer la pièce défaillante

La pièce a changer peut-être facile d’accès ou difficile, simple ou complexe à comprendre, bien ou mal renseignée sur internet.
A vous d’en prendre la mesure, et si besoin la faire monter par un spécialiste. Essayez de trouver un petit garagiste qui accepte de monter une pièce que vous fournissez (neuve ou d’occasion).
Vous économiserez au moins sur le prix de la pièce car le garagiste prends sa marge sur la pièce s’il la fournie (et c’est bien normal).

Acheter des pièces auto d’occasion, quelques exemples :

Acheter des pièces auto neuves, quelques exemples :

  • Concessionnaires
  • Garagistes indépendants
  • Centres auto : Norauto, Feu vert, Roady…
  • Discounter auto tels que Carter Cash
  • Sites e-commerce : Oscaro, Yakarouler, Mister Auto

Réagissez en commentaire